Les actualités partout dans le monde

Covid-19, 9ème vague pour la France ?

Covid-19, 9ème vague pour la France ?

covid 19 9e vague

Covid-19 a connu une brève accalmie presque dans tous les coins du monde. Maintenant, l’épidémie semble repartir. Une nouvelle fois, la situation se dégrade de nouveau en France et semble inquiétante, surtout dans un contexte déjà tendu entre l’arrivée de la grippe et de la bronchiolite. D’après la Santé publique France, lors de son bilan hebdomadaire en rapport avec l’épidémie, les cas de contamination et les hospitalisations sont à la hausse sur tout le territoire.  Aujourd’hui, le pays est donc à la 9e vague du Covid-19. Pour cette fois, quels en sont les symptômes et qu’en pense le gouvernement français.

Quels symptômes pour cette 9e vague ?

Le Covid-19 est un virus qui évolue par flux et reflux. En fait, le monde n’en a pas encore terminé avec cette pandémie. Contrairement aux idées reçues, le virus continue de circuler et menace à nouveau cette saison hivernale. On n’est même pas encore en plein hiver qu’il s’annonce déjà rude. L’épidémie est accompagnée d’autres maladies virales saisonnières, dont la grippe et l’épidémie de bronchiolite. On ne sait plus comment les distinguer vu que les symptômes semblent similaires. Ce qui est inquiétant, c’est la saturation dans les hôpitaux à l’heure actuelle.  

La hausse des cas de contamination s’explique d’un côté par la faute à une vaccination qui s’essouffle et d’un autre côté par l’apparition de nouveaux variants dont les symptômes ne sont pas du tout les mêmes. Actuellement, deux variants issus d’Omicron, sont surveillés. Ces nouveaux variants menacent à l’approche des fêtes de fin d’année. L’un d’entre eux est le BQ.1.1. Ce sous-variant se transmet plus facilement que les variants d’avant. D’après même les modélisations du centre européen de contrôle et de prévention des maladies, celui-ci pourrait être la cause de 50 % des infections début décembre en France et partout en Europe. A noter qu’il y a un mois, ce sous-variant a atteint 65 pays selon le pointage de l’OMS. Les symptômes du BQ.1.1 sont les suivants :

  • La toux
  • Le mal de gorge
  • La fatigue et malaise général
  • La diarrhée
  • La congestion et nez qui coule
  • Le mal de tête
  • La fièvre
  • L’essoufflement
  • La perte d’odorat ou/et du goût

 L’autre variant est le XBB. Quant à celui-ci, il domine surtout à Singapour et présente 35 pays, dont les États-Unis. Selon El Periodico, les symptômes sont sensiblement similaires à ceux de BQ.1.1 mais avec la perte d’appétit, l’aphonie et la tachycardie.

9e vague, qu’en pense le gouvernement ? 

La situation suite à l’épidémie du Covid-19 s’annonce mal en France. La situation devient de plus en plus inquiétante. Le gouvernement craint une nouvelle vague de contaminations durant les fêtes de fin d’année. Pour cela, son porte-parole, Olivier Véran, s’est adressé aux Français mercredi dernier pour les informer de la hausse des cas de contaminations dans le pays. Il incite ainsi les gens à se faire vacciner contre le Covid-19 et contre la grippe vu que ces deux épidémies sont les motifs d’hospitalisation de la majorité des gens ces dernières semaines. A noter que les risques de mourir sont deux fois plus élevés chez les personnes atteintes à la fois du covid et de la grippe. D’après les statistiques, on a pu constater que les vaccinations contre la grippe sont actuellement en baisse de 15% contre celles de l’année précédente. Aussi, 20% de la population ayant déjà fait vacciner sont à jour des rappels contre le Covid. Face à cette situation, l’ancien ministre de la santé a précisé qu’il n’est pas trop tard pour se faire vacciner. 

9e vague du Covid-19, qu’en est-il des gestes barrières ? 

Pour éviter les tensions dans le système hospitalier, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a également appelé au respect des gestes barrières. Comme la situation s’est calmée après les vacances de la Toussaint, les gens reprennent une vie normale. Ils appliquent de moins en moins les gestes barrières et ont oublié le port de masque là où ils vont. Que les cas de contaminations soient en hausse ou non, les gens doivent être déjà habitués aux gestes barrières : port de masque, lavage régulier des mains, utilisation d’une solution hydro-alcoolique et l’arrêt des embrassades. Il faut aussi se saluer sans se serrer la main, tousser ou éternuer dans un mouchoir ou dans le coude. Il est également préférable de se moucher dans un mouchoir à usage unique pour éviter la propagation du virus. Il faut éviter de se toucher le visage, notamment la bouche, le nez et les yeux, car c’est par ces orifices que le virus pénètre. Les gestes barrières consistent à respecter la distance de deux mètres. Ces protocoles sont indispensables pour enrayer la progression de l’épidémie. En respectant scrupuleusement ces gestes,  non seulement vous vous protégez mais vous protégez aussi les autres.

Partager sur :

Facebook
Pinterest
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire