Nous vivons dans une société où le modèle de masculinité se construit autour des notions de pouvoir, de réussite économique, d’agressivité, et qui insiste sur l’image de l’homme fort à tout prix : cet imaginaire commun est en grande partie responsable du stress et de l’inconfort existentiel de l’homme d’aujourd’hui et peut se traduire par un important facteur de risque pour sa santé et son bien-être psycho-émotionnel. 

Après l’âge de 40 ans, les niveaux de testostérone, une hormone produite par les testicules, commencent à diminuer physiologiquement de 2% par an, provoquant des changements dans la vie des hommes, surtout si les niveaux sont particulièrement bas en raison de certaines maladies chroniques telles que diabète, syndrome métabolique ou maladie cardiaque. 

Pourquoi faut-il faire attention après 40 ans ?

En fait, des niveaux normaux de testostérone permettent non seulement de maintenir la fonction sexuelle et l’érection, mais sont également des indicateurs de la santé et du bien-être des hommes à un âge avancé.
Un faible taux de testostérone peut se manifester par une prise de poids conduisant à l’obésité, avec prévalence de graisse abdominale, diminution de la masse musculaire, fatigue et dépression, mais peut également entraîner des problèmes dans la vie sexuelle avec des symptômes tels que la dysfonction érectile et une diminution des érections spontanées le matin.

De plus, le risque de pathologies cardiovasculaires et d’ostéoporose augmente également chez les hommes, bien que cette dernière soit une pathologie qui touche davantage les femmes ; en effet, la production de la vitamine D nécessaire pour fixer le calcium dans les os et les maintenir en bonne santé et forts, a lieu dans les testicules où la testostérone est également produite.

La saison chaude et, peut-être, une période de vacances, représentent une excellente occasion de s’arrêter et de prendre soin de son corps

Voici donc les recommandations et conseils des experts en bien être pour prévenir l’apparition des pathologies et maladies après l’âge de 40 ans pour les hommes.

9 petites règles à suivre pour une bonne prévention

  • Pas de stress : reposez votre corps et votre esprit. Ne prenez pas de travail en vacances.
  • Eau : boire au moins 2 litres par jour. L’hydratation est un allié solide de la santé masculine. L’eau aide à diluer l’urine en neutralisant la formation de calculs urinaires. L’idéal est de boire beaucoup d’eau jusqu’à une heure avant d’aller au lit.
  • A table : manger des aliments riches en eau et en antioxydants. La nutrition joue un rôle de premier plan dans la santé et la prévention. Choisissez beaucoup de fruits et légumes de saison, par exemple, les tomates mûres sont riches en lycopène, un antioxydant, comme les flavonoïdes du cacao. Le poisson bleu et le saumon, riches en oméga 3, sont incontournables sur la table d’été. Pour le bien-être sexuel, le miel, l’avoine et bien sûr les fruits de mer sont également bons (ces derniers avec modération).
  • Protéger le cœur : la chaleur augmente le risque cardiovasculaire. Ne vous exposez pas au soleil aux heures les plus chaudes, portez des vêtements légers en coton ou fibres naturelles, éventuellement légers, et un chapeau.
  • Le sport, sans hâte : si vous n’en faites pas régulièrement, profitez des beaux jours pour démarrer – progressivement – un programme d’activité physique à réaliser également en automne.
  • Pour ceux qui travaillent : protégez-vous du risque de stress thermique. Buvez beaucoup et utilisez des vêtements en coton respirant de couleur claire au travail. Travaillez dans des zones moins exposées au soleil et faites des pauses pour vous reposer dans des zones fraîches.
  • Tabagisme : réduisez votre consommation de nicotine. Commencez à réduire les cigarettes fumées tout au long de la journée dans le but de les éliminer complètement de votre routine quotidienne. En effet, le tabagisme est directement lié à l’apparition de pathologies tumorales affectant la vessie et les poumons. Et ce n’est pas bon non plus pour le sexe.
  • Alcools et boissons sucrées : attention à leur consommation. Si un verre de vin rouge est un allié de la santé cardiaque, ce n’est pas le cas de la bière, des spiritueux et des boissons sucrées : ils sont riches en calories et, à la longue, peuvent avoir des effets très négatifs sur la santé des hommes. Une consommation excessive d’alcool peut endommager plusieurs organes, notamment le cerveau, le foie, l’estomac et le cœur. Une consommation excessive de boissons sucrées ralentit la microcirculation périphérique et peut rendre les érections plus difficiles, tout en contribuant à altérer le sperme.
  • Check up : il ne faut jamais sous-estimer, surtout chez les plus de 60 ans, les signaux du corps et les dysfonctionnements sexuels qui peuvent être des sonnettes d’alarme pour diverses conditions cliniques telles que les maladies cardiovasculaires. L’idéal serait d’effectuer un check up avant de partir en vacances.