Les actualités du jour partout dans le monde

Les 7 nouvelles merveilles du monde : des chefs-d’œuvre de l’humanité à découvrir absolument

Les 7 nouvelles merveilles du monde : des chefs-d’œuvre de l’humanité à découvrir absolument

grande muraille Chine

Le monde regorge de sites et de monuments exceptionnels, qui témoignent de la créativité et du génie des différentes civilisations qui ont marqué l’histoire. Un vote populaire organisé par la New Seven Wonders Foundation a élu sept d’entre eux comme les nouvelles merveilles du monde moderne en 2007. Ces sept merveilles, situées sur les cinq continents, reflètent la diversité des cultures et des époques. Elles sont toutes des chefs-d’œuvre de l’humanité à découvrir absolument. Voici un aperçu de ces merveilles, leur histoire et leur intérêt.

La Grande Muraille de Chine

Les Chinois ont construit la Grande Muraille, un ensemble de fortifications, entre le IIIe siècle av. J.-C. et le XVIIe siècle apr. J.-C., pour protéger la Chine des invasions nomades venues du nord. Elle s’étend sur plus de 20 000 kilomètres, du désert de Gobi à la mer Jaune, en passant par des montagnes, des plaines et des plateaux. Elle est considérée comme la plus grande construction humaine en termes de longueur, de surface et de masse.

La Grande Muraille est un symbole de la puissance et de la persévérance du peuple chinois, mais aussi un témoignage de son histoire millénaire et de sa richesse culturelle. Elle offre des paysages variés et spectaculaires, ainsi que des vestiges architecturaux remarquables, comme les tours de guet, les portes ou les bastions. Depuis 1987, cette merveille est honorée de faire partie du prestigieux patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pétra, en Jordanie

Pétra est une cité antique située dans le sud-ouest de la Jordanie, au cœur d’un massif montagneux creusé de gorges et de canyons. Elle a été fondée vers le VIe siècle av. J.-C. par les Nabatéens, un peuple nomade qui a su créer un royaume prospère grâce au commerce des épices et des aromates. Pétra était leur capitale et leur centre religieux, où ils ont taillé dans la roche rose des temples, des tombeaux, des théâtres et des palais.

Petra Jordanie

Pétra est une merveille d’ingéniosité et d’harmonie, qui révèle le génie et l’art des Nabatéens, mais aussi leur influence par les cultures grecque, romaine ou égyptienne. Elle est célèbre pour son entrée majestueuse, le Siq, une faille étroite et sinueuse qui débouche sur le Khazneh, le trésor, un monument monumental orné d’une façade à colonnes et à frontons. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985.

La célèbre statue du Christ Rédempteur située à Rio de Janeiro

La statue du Christ Rédempteur est une statue monumentale représentant le Christ les bras ouverts, située au sommet du mont Corcovado, à Rio de Janeiro, au Brésil. Son inauguration, en 1931, marqua la célébration du centenaire de l’indépendance du Brésil, suite à neuf années de construction. Cette majestueuse création s’élève à 38 mètres de hauteur, dont 8 mètres pour le socle, et pèse plus de 600 tonnes. Des mosaïques en pierre-savon ornent magnifiquement son extérieur, ajoutant à sa splendeur artistique.

rio de janeiro

La statue du Christ Rédempteur est un symbole religieux, mais aussi un emblème de la ville de Rio et du Brésil tout entier. Elle domine la baie de Guanabara et offre une vue panoramique sur les plages, les montagnes et les favelas. Elle est l’une des attractions touristiques les plus visitées du pays.

Machu Picchu, au Pérou

Machu Picchu est une cité inca perchée à plus de 2400 mètres d’altitude, dans les Andes péruviennes. Érigée au XVe siècle durant le règne de l’empereur Pachacutec, cette édifice représentait un sanctuaire religieux et un palais royal. Son architecture remarquable compte plus de 200 structures en pierre, telles que des temples, des fontaines, des terrasses et même des observatoires astronomiques. Nichée au cœur d’un paysage verdoyant et dominée par des sommets enneigés, elle offre un cadre naturel d’une beauté exceptionnelle.

Machu Picchu

Machu Picchu est une merveille d’architecture et d’urbanisme, qui témoigne du savoir-faire et de la spiritualité des Incas, mais aussi de leur adaptation au milieu montagneux. Elle est restée cachée aux yeux des Espagnols pendant des siècles, jusqu’à sa redécouverte en 1911 par l’explorateur américain Hiram Bingham. Depuis 1983, cette emblématique statue est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Chichén Itzá, au Mexique

Chichén Itzá

Chichén Itzá, une ancienne cité maya située dans la péninsule du Yucatán, au Mexique, a connu son apogée entre le IXe et le XIIIe siècle, avant que ses habitants ne l’abandonnent. Elle était le centre politique, économique et religieux d’une vaste région, et abritait une population estimée à 50 000 habitants. Elle comprend de nombreux monuments impressionnants, comme la pyramide de Kukulcán, le temple des Guerriers, le jeu de pelote ou le cenote sacré.

Chichén Itzá est une merveille d’art et de science, qui reflète la richesse et la complexité de la civilisation maya, mais aussi son métissage avec la culture toltèque venue du centre du Mexique. Elle est célèbre pour ses alignements astronomiques, qui permettaient aux Mayas de mesurer le temps et de célébrer les solstices et les équinoxes. Depuis 1988, cette remarquable création est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Colisée de Rome, en Italie

Colisee de Rome

Les empereurs Vespasien et Titus ont construit le Colisée de Rome, un amphithéâtre ovale situé dans le centre historique de Rome, en Italie, entre 72 et 80 apr. J.-C., sous les empereurs Vespasien et Titus, pour divertir le peuple romain avec des spectacles sanglants, comme des combats de gladiateurs, des chasses d’animaux sauvages ou des exécutions publiques. Il pouvait accueillir jusqu’à 50 000 spectateurs, qui bénéficiaient d’un système ingénieux de gradins, de couloirs et d’ascenseurs.

Le Colisée de Rome est une merveille d’architecture et d’ingénierie, qui témoigne de la puissance et du raffinement de l’Empire romain, mais aussi de sa cruauté et de son déclin. Il a subi les ravages du temps et des pillages, mais il reste le symbole de la ville éternelle et de sa grandeur passée. L’Unesco l’a inscrit au patrimoine mondial en 1980.

Le Taj Mahal, en Inde

L’empereur moghol Shah Jahan a construit le Taj Mahal, un mausolée situé à Agra, dans le nord de l’Inde, entre 1631 et 1648, en mémoire de son épouse favorite Mumtaz Mahal, morte en couches. C’est un chef-d’œuvre de l’art indo-islamique, qui combine des éléments architecturaux persans, turcs et indiens. Le marbre blanc, orné de motifs floraux et géométriques incrustés de pierres précieuses, le réalise entièrement.

Taj Mahal

Le Taj Mahal est une merveille d’amour et de beauté, qui exprime la passion et le chagrin de Shah Jahan pour sa défunte épouse. Non seulement on le considère comme l’un des monuments les plus romantiques du monde, mais aussi comme l’un des plus harmonieux et des plus élégants. En 1983, l’UNESCO a ajouté cette merveille à la liste du patrimoine mondial.

Une ode à la grandeur humaine : les nouvelles merveilles du monde

Les sept nouvelles merveilles du monde sont des exemples éblouissants de l’art et de la culture humaine, qui nous invitent à voyager et à nous émerveiller. Elles témoignent aussi du passé de façon fragile, et il faut les protéger et les respecter. Ces merveilles font partie du patrimoine universel de l’humanité, témoignant de la diversité et de la splendeur de notre planète. Elles offrent une source d’inspiration et d’apprentissage pour les générations futures, qui ont la responsabilité de les préserver et de les partager avec le monde entier.

Partager sur :

Facebook
Pinterest
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire